La solution

En quoi cette solution est-elle originale et nouvelle ?

Le prix donné de chaque kilo de plastique apporté dans les usines est plusieurs fois supérieur au prix du marché, dans le but d'atteindre un seuil psychologique à partir duquel le plastique n'est plus un problème mais un matériau convoité. C'est le seuil à partir duquel non seulement personne ne rejette le plastique, mais où tout le monde ou une grande partie de la population cherche à l'acquérir. Le projet fait que la collecte des déchets est une source de profit, et peut même compenser la perte d'un autre emploi.

Quel est ce seuil en Malaisie ? 1RM par kilo. A 1RM par kilo, une collecte moyenne de 5-6 heures par jour revient à environ 4.000RM par mois, ce qui est supérieur au salaire national moyen. A 1RM par kilo, plus personne ne jettera ses bouchons de bouteille, ses pantoufles, ou s'il le fait, quelqu'un les récupérera pour lui. En fait, le plastique sera recherché partout, que ce soit sur terre ou dans la mer. Il peut devenir une source massive de revenus pour les pêcheurs comme pour les sans-abris, ou pour les personnes qui veulent simplement se faire de l'argent facilement, car il n'y a rien à investir, pas de stock à acheter, il suffit de ramasser dans la nature ou dans les rues. Et la source d'approvisionnement est énorme... Des plages envahies toutes les nuits par des plastiques venant du large, des rues, des villages, des forêts, des îles, aucun endroit n'est épargné.

De cette façon, chaque peuple pourra nettoyer son pays lui-même, sans aucune loi ni aucune contrainte. Pour la première fois, il s'agit d'un environnementalisme à participation massive.

Cela aura un impact sur l'environnement, la santé, l'éducation, l'économie, le tourisme et l'image envoyée par votre pays à l'international. C'est sans précédent.

À partir de là, dès que tout le monde sera mis au courant par une communication très naturelle de bouche à oreille, les citoyens ne seront plus tentés de jeter leurs déchets, ils les garderont au contraire, ramasseront tout ce qu'ils pourront trouver et les apporteront à l'usine de recyclage, simplement parce qu'ils pourront gagner de l'argent. Nous leur permettrons d'augmenter leurs revenus mensuels d'une manière très simple : le plastique que l'on trouve partout est gratuit.

Les parents expliqueront bientôt à leurs enfants que le plastique n'est plus un déchet négligeable et qu'il faut le conserver. Cela fera évoluer les esprits.

De ceci, nous constatons que l'argent peut motiver et même aider à éduquer.

Les villes seront ravies de trouver une solution à ce problème sans fin. Les industries aussi, car elles ne savent pas quoi faire du plastique, surtout depuis que la Chine leur a fermé ses portes.

Même les pêcheurs seront heureux de voir du plastique arriver gratuitement dans leur village !


>